lundi, février 12, 2007

Le hérouxvillocanthrope

Par Jacques Rancourt
La série Ocanthrope
Mes autres poèmes

Le hérouxvillocanthrope

Il sort peu de son village
Il est à l’aise dans les bois
Il se méfie du Survenant
Il est très ancré dans son identité

Ne lui parlez pas de migration humaine
Tenez-le à distance du processus de métissage
Il a peur des étrangers
Il a peur de disparaître

Il se dicte un code de vie
Il craint la différence
Il craint la lapidation de sa femme
Il craint l’excision de sa fille

Ne lui parlez pas du partage des cultures
Tenez-le loin des accommodements raisonnables
Il voit des intégristes partout
Il ne tolère pas la tolérance

STOP

Rétrograde il est
Fermé d’esprit il est
Laissez-le dans sa grande noirceur

1 commentaire:

Guy a dit...

Bien vu et bien résumé!
Ce type de comportement, pas si rare malgré tout, qui se résume par ce vieux réflexe atavique : la peur de l'autre et le repli sur son nombril!
Peut-être que ton prochain poème attaquera "Le nombrilocanthrope"?
Tout ce spectacle fortement médiatisé du comportement rétrograde et d'une tout autre époque, le cas Hérouxville, est franchement gênant et assez inquiétant à la fois...
Les enseignants et les éducateurs ont du pain sur la planche...
L'ignorance est la mère de toutes les bêtises!
L'étroitesse d'esprit est la gangrène du cerveau!
Poème actuel et universel!