mardi, mars 27, 2007

Incompréhension humano-divine

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes
Incompréhension humano-divine

Toi, dieu, tu as voulu refaire le monde
Oui, oui, j’ai lu ton poème dans un blogue
Un monde parfait
Un parfait Éden
Que le bien
Que le beau
Que l’amour
Que la paix
L’Eldorado de Candide

Moi, humain, je refuse ta dictature eugénique
Oui, oui, je veux vivre dans un monde imparfait
Avec de la haine et de l’amour
Avec de la peur et de la confiance
Avec du rejet et de l’acceptation
Avec de la guerre et de la paix

Toi, Dieu, tu ne me comprends pas
Tu es trop loin de ma terrestre humanité
Tu es trop dans ta céleste divinité
Je suis imparfait
Je suis émotifJe suis rancunier
Je suis capable du pire

Ne m’enlève pas le défi
De me perfectionner
De neutraliser mes émotions
D’être généreux
D’être capable du mieux

Oui, oui, accepte ma condition humaine
Je la préfère à ta béate plénitude
------------------------------------
Illustration : Worth 1000

1 commentaire:

Richard a dit...

Vivre son humanité par comparaison avec la divinité voulue est peut-être une folie, vue de cet angle...

Avons-nous le choix? Si oui, nous sommes contraint de croire à cette divinité...si c'est le cas, est-ce notre source d'inspiration afin de perfectionner notre bête humaine ? Que cherche t-on au juste? Le bonheur, la paix, la joie, l'isolement, la farnience...pour goûter à cette divinité?

Si c'est cela, comment pourrons-nous évaluer ces critères d'excellence sans pouvoir les confronter avec d'autres humains qui vivent sur cette terre sans penser à cette dimension divine....

Tout un dilème...