lundi, mars 12, 2007

Monologues d’un agonisant

Par Jacques Rancourt
Monologues
Mes autres poèmes

Monologues d’un agonisant

Je vais rendre l’âme dans quelques minutes
Je suis occupé à agoniser maintenant
Je trouve cette expérience assez traumatisante
Je ne pensais pas la vivre de cette manière

J’avais imaginé rendre l’âme autrement
Je me voyais sur une île ensoleillée
J’étais entourée de belles créatures
J’étais couvert de baisers chauds

Je suis seul aux soins intensifs
Je suis entubé de partout
Je semble déranger tout le monde
Je crois qu’on aimerait que cela se fasse vite

J’avais imaginé une toute autre grande traversée
Je me voyais dans un bain tourbillon
Je sirotais quelques liqueurs très douces
J’étais couvert de baisers par mes nymphes

Je vois l’aumônier mémorisé mon nom à partir d’une fiche
Je suis interpellé par ce vieil homme en fin de carrière sacerdotale
Je refuse l’extrême onction qu’il me propose pieusement
Je le vois triste et confus devant ma rébellion sacrilège

J’avais imaginé un magnifique et divin chant de mes sirènes
Je les regardais se déhancher lascivement devant moi
J’effleurais leur douce peau de mon doigt investigateur
Je laissais perdurer le plaisir du grand départ vers l’au-delà

Je suis pris d’une quinte de toux effroyable
Je vomis, je râle, je sursaute, je crampe
Je me sens étourdi, engourdi, dépossédé
J’assiste impuissant à la sortie de l’âme de mon corps

Adieu les soins infirmiers
Adieu l’aumônier
Bienvenue les nymphes
Bienvenue les sirènes

1 commentaire:

cyrille a dit...

Difficile de choisir le moment, la façon et le lieu où l'on tirera notre révérence...
Donner le choix poserait un grave problème...
La plupart opterait pour ne pas mourir! (rires)
Belle réflexion sur cette ultime étape terrestre....
Reste à savoir et à résoudre l'épineux problème : est-ce vraiment notre dernière étape tout court...