mardi, mars 06, 2007

Monologues d’une Saoudienne kidnappée et violée

Par Jacques Rancourt
qui souhaite l'égalité entre les hommes et les femmes.
Le monologue ci-dessous est inspiré d'un fait vécu
par cette femme en Arabie Saoudite
Jamais on ne dénoncera assez ces hommes

prisonniers d'une culture ancestrale
qui fait leur affaire en reléguant la femme au second plan
en ce 21e siècle. Trop, c'est trop.
N'hésitez pas à livrer vos commentaires!
Monologues
Mes autres poèmes


Monologues d’une Saoudienne kidnappée et violée

Je viens de recevoir 90 coups de fouet
Je tremble, je souffre, je pleure, je crie
J’avais rencontré un autre humain comme moi
J’avais rencontré un humain de sexe masculin
J’ai été victime de chantage par cet homme

J’ai eu pour cette rencontre une terrible punition
J’ai été kidnappée par une gang de Saoudiens
J’ai vu ces hommes armés de couteaux
J’ai été amenée dans une ferme isolée
J’ai été violée 14 fois par ces crapules

J’ai été condamnée par les juges de Qatif
Je m’étais retrouvée avec ce maître chanteur
Je n’avais pas le droit d’être avec cet homme
Je suis dans un royaume ultra conservateur
J’habite un pays où l’égalité ne veut rien dire
Je suis dans le royaume de mâles attardés

Je suis une propriété pour ces mâles d’un autre âge
Je suis soumise aux coutumes rétrogrades ancestrales
Je suis incapable de manifester mon autonomie
Je suis la victime du clan tricoté serré
J’étouffe dans ce ghetto qui a la honte facile
Je dénonce l’abus de pouvoir de ces mâles
J’ai honte de vivre à Riyad en Arabie Saoudite

Je veux vivre dans un pays de liberté
Je veux être l’égale de l’homme
Je veux disposer de mon corps
Je veux disposer de mon âme
Je veux disposer de mon esprit
Je veux l’autonomie
Je veux la liberté
Je veux respirer
Je veux vivre
Je suis femme
Je suis humaine

9 commentaires:

JPR a dit...

Ce texte est tout à fait contemporain, il exprime un cri du coeur, une injustice flagrante envers la femme, non seulement la justice n'est pas appliquée, elle permet une criminologie non compréhensible dans notre contexte canadien....À part le fait de dénoncer, que pouvons-nous faire ici au Canada pour ce pays Saoudien?

Est-ce que Mario Dumont pourrait règler ça...? Il a une tendance en ce moment a trouver des remèdes à tous les maux au Québec....de manière simplice....

Cyrille a dit...

À la veille de la Journée internationale de la femme, ce poème arrive à point!
Difficile à croire et à accepter... parce que tu es née FEMME, tu n'as pas les mêmes droits que les hommes, et cela, en 2007!
Cette histoire est odieuse et horrible!
Elle nous démontre que la bête humaine n'a pas encore atteint le stade de son humanité...
Que de chemins encore à faire...pour en arriver à une véritable égalité entre les HOMMES et les FEMMMES sur cette planète qui semble de plus en plus loin du slogan révolutionnaire : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ!
Slogan porteur de tant de rêves et d'illusions à la fois!
Beau poème!

Cyrille a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
Cyrille a dit...

J'ai relu ce poème et un sentiment de honte mêlé à celui de rage m'a inspiré cette longue supplique.
En fait, c'est une longue litanie qui dénonce toute la cruauté faite aux femmes.
Voici donc le poème :

Litanie pour elles

Pour toutes les femmes mal aimées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes malmenées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes mal famées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes affamées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes maltraitées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes brisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes vidées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes volées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes violées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes violentées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes chassées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes pourchassées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes exilées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes abandonnées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes oubliées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes achetées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes troquées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes commercialisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes échangées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes emprisonnées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes enchaînées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes blessées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes molestées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes martyrisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes torturées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes macérées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes lapidées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes lacérées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes mutilées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes excisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes dépecées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes éventrées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes mâchurées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes châtiées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes brûlées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes calcinées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes incendiées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes carbonisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes trépanées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes trépassées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes noyées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes sinistrées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes sodomisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes lobotomisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes robotisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes tétanisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes usées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes abusées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes médusées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes épuisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes exténuées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes défoncées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes surmenées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes décomposées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes déchiquetées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes déshonorées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes brimées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes opprimées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes supprimées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes ridiculisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes néantisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes massacrées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes dépossédées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes dévalorisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes dépersonnalisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

Pour toutes les femmes déshumanisées,
Seigneur, ayez pitié de nous

VM a dit...

Bonjour Cyrille,
est il possible de présenter votre poème sur mon site ? en vous citant ? ou préférez vous rester anonyme ?
je parle de la "litanie pour elles"... c'est magnifique !

Valérie

Jacques Rancourt a dit...

Je transmets votre demande à Cyrille.

Cyrille a dit...

Valérie, Jacques vient de me transmettre ton souhait de reproduire ce poème "Litanie pour elles" sur ton blog. Oui, c'est avec plaisir que tu peux reproduire ce poème qui avait été inspiré par celui de Jacques...
Tu peux lire plusieurs autres de mes poèmes, certains beaucoup légers et ludiques que celui-ci (rires) sur le site suivant :

http://poesie.webnet.fr/vospoemes/1304/liste.html

Amitiés
Cyrille champagne :
cyrillechampagne@yahoo.fr

Mohamed a dit...

Je suis ému devant cette cruauté humaine, ce cri qui ne cherche que la justice et la paix. Je souhaite que tous les humains soient humains envers eux-mêmes et se voient en un être sublime que Dieu a créé. Je souhaite encore une bonne continuité au site et ceux qui en sont responsables. Je vous remercie énormément.

Anonyme a dit...

Seigneur Jésus aide ses femmes en détresse. Amen