mardi, février 12, 2008

Occasions ratées

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Que de fois
J’aurais voulu
Te dire
Je t’aime
Et je ne l’ai pas fait

Que de fois
J’ai refoulé ma colère
Contre moi
Contre mon impuissance
À mettre des mots
Sur mes états d’âme
Au lieu de laisser à la dérive
Les morceaux de mon cœur
Échoués sur des récifs

Que de fois
J’aurais souhaité
Qu’un pirate remonte
À la surface
Ces trésors de tendresse
Que mon navire naufragé
Recèle dans ses cales
Pour celle que mon cœur
Aime d’un amour fou
Mais que les silences
Des profondeurs océanes
Gardent jalousement

Un soir de tempête
Un soir de pleine lune
Assise sur le rivage
T’arrivera-t-il un signe
Un lambeau de ce cœur brisé
Devineras-tu
Que les fracas des vagues
Sont les pleurs désespérés
D’un cœur qui a trop saigné
.......................................................
© Photo prise par Jacques Rancourt à Punta Cana

2 commentaires:

Richard a dit...

Ça prépare bien la Saint-Valentin, ainsi le 14 au soir les mots viendront aisément....

Beau poème de tendresse non dit...

cyrille a dit...

Poème troublant de sincérité.
J'ai lu, relu et re-relu ce poème fort touchant.
Structure simple et efficace :
4 strophes dont l'ouverture signale un constat...
Suivent les regrets, l'impuissance et, peut-être, l'espoir que l'aimée entende malgré tout le message d'amour.
Les métaphores marines (nauvrage, dérive, récifs, etc) mettent en relief et en valeur la détresse de l'éploré.
Ce poème est vraiment l'un des plus beaux et des plus touchants que j'ai eu l'occasion de lire!
Seule une âme insensible et une personne sans coeur pourraient demeurer sourde à ces murmures discrets que roulent les vagues vers celle qui se reopse sur la plage...