mercredi, février 27, 2008

Rien de moins rien de plus

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Moins que rien plus que rien
Je rêve de ce rien
Ne penser à rien
Vivre avec rien

Courir après rien
Se reposer de rien
Savourer rien
Maîtriser rien

Créer avec rien
Détruire avec rien
Consommer rien
Gaspiller rien

Rien ne me ferait plus plaisir
Rien ne m’apporterait plus
Rien ne serait plus puissant
Rien ne pourrait plus me combler

Viens mon rien
Je suis ton vaurien
Remplis mon rien
Je suis ton trou noir
Je suis ton vide total
Je suis la plénitude du rien

..........................................................
© Photo prise au Lac Poulin (Québec) par Andrée Lessard

1 commentaire:

cyrille a dit...

Très beau poème zen!
Le "RIEN" appelle le "TOUT",
le "TOUT" et le "RIEN" sont indissociables comme le sont le YANG et le YIN dans la traditon orientale.
On croirait entendre la voix du sage Lao-Tseu en lisant ton poème :

"Le Tao est vide; si l'on en fait usage, il paraît inépuisable."

"Dès qu'il pratique le non-agir, il n'y a RIEN qui lui soit impossible.
C'est toujours par le non-agir que l'on devient le maître de l'empire.
Celui qui aime à agir est incapable de devenir le maître de l'empire"

Ou encore :

"Celui qui est parvenu au comble du vide garde fermement le repos"
(Lao-Tseu, Tao-te-King)

Pas mal, n'est-ce pas?!