samedi, mai 03, 2008

Derrière une étoile

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Caché derrière une étoile
J’épie la planète terre
Drôle de planète
Humains très drôles

Une terre divisée
En propriétés privées
Une mer agitée
Avec ses 2000 nœuds marins

Des humains divisés
En races, en ethnies, en clans
Des humains magnétisés
Par des sectes, par des religions

Une croissance à tout prix
Une recherche du profit
Une orgie de consommation
Une convoitise effrénée

Un troupeau tenu en laisse
Par des chefs véreux
Par des idéologies aliénantes
Par le pétrole et par l’éthanol

On a faim et soif
On préfère la guerre
On fait campagne
On se rit de la masse

Je réfléchis sur l’esclavage
Sur les humains et leurs chaînes
Les oiseaux chantent la liberté

Et les humains que chantent-ils
.

1 commentaire:

guy a dit...

Dans l'oeil de Voltaire, tu passes au crible l'idiotie humaine!
On pense à Micromégas et on réalise avec tristesse qu'en deux ou trois siècles, rien, absolument rien n'a changé!
Liberté, où te caches-tu?
Le symbole de l'oiseau est bien exploité...
Il semble que les humains ont oublié leur chant.
Bref, tout est à faire,
tout reste à créer
et tout est à inventer!
Bonne chance, poète!
La tâche est énorme!