mercredi, février 11, 2009

Avancer et reculer

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Un adage millénaire avance
Que ce qui n’avance pas recule
Il y a un temps pour avancer
Il y a un temps pour reculer

Si la fatigue te guette une pause s’impose
Pas n’importe quelle pause
Une pause mal faite peut amener une dépression
Le meilleur moment est de la faire
Après avoir avancé avant de reculer

Cette pause est une véritable bénédiction
Elle permet à nouveau de reculer
Pour mieux avancer de nouveau
Cette avance est loin d’être un recul
Même si parfois un recul a l’air d’une avance

Avancer et reculer un geste millénaire
Le plus beau des gestes de l’humanité
Un geste d’une sagesse extrême
Qui demande parfois une prouesse
Qui est porteur d’une extrême promesse
La promesse d’un bonheur éternel

1 commentaire:

Richard a dit...

Hihihi....

En lisant ton poème, plus j'avancais, plus il fallait reculer pour bien comprendre...

C'est très réussi, puisque j'ai du faire du va et vient sans savoir ou j'allais tellement le recul avait l'air d'avancer...

Le mieux que j'ai pu faire c'est de prendre une pause tout en me méfiant de la dépression, afin de trouver le moyen d'avancer sans trop reculer pour trouver un sens à ce geste qui me parrait regarder en arrière ou me projeter dans le futur...

C'est assez mêlant...