dimanche, septembre 03, 2006

Cette fête du travail



Cette fête du travail

Me trotte dans la tête
Cet air connu
Travailler, c’est trop dur
Ne rien faire, ce n’est pas beau
Ah ce judéo-christianisme
Qui nous harcèle sans cesse


À quand le culte de la lenteur
À quand la douce farniente
Pas pour demain
Dans un avenir lointain
Ce n’est pas certain

Septembre et sa fête du travail
Quoi fêter exactement
Le travail ou la fête
Fêter la fête ou fêter le travail
Pourtant on cherche du travail
On perd son travail
On travaille son travail
On gagne son travail
On travaille pour un gain

Gain qui amène le nécessaire
Gain qui amène le superflu
Gain qui sert à dominer
Gain qui sert à appauvrir
Le riche travaille pour devenir plus riche
Le pauvre travaille pour le riche et pour survivre
Le ni riche ni pauvre paie des impôts


Septembre et sa fête du travail
Mai et sa fête des travailleurs
Je préfère mai et son printemps
J’oublie septembre et sa fête
J’adore cet automne avec ses couleurs
Encore faut-il avoir le temps de les admirer.

1 commentaire:

guy a dit...

HAHAHA! Belle réflexion sur le travail et...nouveau poème!
Choix difficile entre la fête des travailleurs et celle du travail?
Le premier mai et jour du muguet ou le début de septembre avec son automne si proche??? Je choisis ni l'un ni l'autre : J'OPTE POUR...L'HALLOWEEN! LA FÊTE DES FÊTES!!!(RIRES)