mardi, mai 29, 2007

La complainte d'une vache abandonnée

Par Jacques Rancourt
Au pays des souvenirs
Mes autres poèmes

La complainte d'une vache abandonnée

Cré-moé, cré-moé pas

Quéqu' part dans le clos
Y a une vache qui s'ennuie en maudit
Son taureau est parti
Se faire engraisser
Dans un enclos en Abitibi

La vache est tout seule

A r'garde la prairie
Qui brille par l’absence de l’amant viril
A pense à l’Abitibi
En pleurant tout bas
C'est comme ça quand ton taureau t'a lâchée

Ça vaut pas la peine

De laisser ceux qu'on aime
Pour aller te faire engraisser
Des gros T-Bone ben épais
Ça fait jouir les corpulents
Ça ramasse de la graisse pour longtemps
Ça fait enrichir les cliniques minceur
Quand les bedaines n’en peuvent plus

Quand la vache s'ennuie

A imagine son membre viril
Comme les tiges des grands arbres de l’Abitibi
A rêve à se faire grimper
À jouir avec son taureau
A voudrait voir son taureau sur son dos

C'est rien qu'une histoire

J' peux pas m'en faire accroire
Mais des fois j'ai l'impression qu' c'est moé
Qui est assis dans le clos
Les deux mains dans la face
Mon amour n’est pas là pis j' m'ennuie.................................................................
À la manière de
Beau Dommage
Photo prise par Guy Rancourt au Bic (Québec)

2 commentaires:

Richard a dit...

Là Jacques, tu as de la suite dans les idées avec cette complainte d'une vache abandonnée... sur l'air de la complainte du phoque en Alaska du groupe Beau domage....

Les effets du boeuf privé de son apport sexué a, bien sûr, des répercutions sur la vache " qui s'ennuie en maudit "

Est-ce que toute la ferme va y passer...? Le filon est bon....

Bonne journée

Anonyme a dit...

Franchement, je ne sais plus si je dois rire ou pleurer avec tes complaintes bovines. Soupirs...
Super bien écrites en tout cas, et ton choix de pastiches est excellent !
Amitiés, A.