jeudi, janvier 10, 2008

Rien n'est tabou pour le poète

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Rien n'est tabou pour le poète
Parfois il exprime ce qu'on ne veut pas lire
Il sait que la réalité dépasse la fiction
Visitez les prisons
Visitez les mouroirs des personnes âgées
Visitez les camps de prisonniers
Visitez la bande de Gaza.
Visitez les bidonvilles

Remerciez le ciel de vivre dans un univers douillet
La mort, la maladie, la démence,
la faim, la solitude, le désespoir
la guerre, l’ignorance, le suicide

Parfois la lumière est difficile à apercevoir
au bout du tunnel.
Parfois le soleil tarde à se pointer à l'horizon
Parfois la rivière sort de son lit et inonde tout
Parfois la folie collective balaie tout sur son passage
Parfois le mal de vivre aveugle toute espérance

Rien n’est tabou pour le poète
Oui, il est le chantre de la lumière
Oui, il est un soleil qui brille
Oui, il se repose près de la rivière
Mais il dénonce les ténèbres
Mais il sort dehors les nuits d’orage
Mais il rêve de sagesse dans un monde trop fou

Le poète trouve en lui une immense paix
à jardiner
à rire
à cueillir un pissenlit
à regarder sauter une sauterelle
à contempler les hirondelles
à écrire des mots d’amour

.............................................................
© Photo prise par Andrée Lessard au Lac Poulin (Québec)

2 commentaires:

cyrille a dit...

Très belle description du poète!
Sa mission serait donc de donner un "surplus d'âme" à l'humanité!
De là la tragédie d'une société sans poète! (rires)

Richard a dit...

Merci blogueur,

Vous avez répondu à mon dernier commentaire...nous pouvons maintenant frémir à la lecture de futurs poèmes.....