vendredi, janvier 25, 2008

Un torride quickie comme cookie

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Peu importe si c’est Lili ou Mimi ou Suzie
Je serai de toute façon en bonne compagnie
Ses petits cris me réclament à grands cris
Il me faut cinq minutes et ce n’est pas une lubie

J’ai une si forte envie
Qu’il me faut vite un quickie
Je ne puis souffrir aucun répit
Il me faut à tout prix ce cookie

Pas question de flattage
Non c’est une petite vite
Rapide coquine et torride
Cassons la routine vite

L’art du petit coup
L’art du quickie
Vite fait
Bien fait

Effréné
Rapide
Ce petit coup
C’est la vie

Mon quickie
Tu seras
Mon cookie
Pour la vie

1 commentaire:

cyrille a dit...

Beaucoup d'humour!
L'heure est aux p'tites vite!
L'instant, le zapping, l'éphémère ont fauché les grands rêves de la durée et de l'éternité!
La vitesse quoi!
Pourra-t-on revenir un jour à l'éloge de la lenteur?
Qui sait...
Ton poème est tordant!
Un bon tonique à consommer à petites gorgées! (rires)