jeudi, janvier 24, 2008

Le droit à la tristesse

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Je revendique le droit à la tristesse
Comme l’âme a droit à la tendresse
Dans mes moments de détresse
Je veux sombrer dans la tristesse

Non je ne veux pas d’antidépresseurs
Quand me frappe soudainement le malheur
Je ne cherche pas la pilule de bonheur
Je veux que la tristesse gonfle mon cœur

La vie est une suite de pertes
Même si cela nous déconcerte
L’herbe ne reste pas toujours verte
Il n’est pas toujours question de retraite

Il est inéluctable ce destin
Perte du travail
Perte de la résidence
Perte de la santé
Perte de l’autonomie
Perte des amis

La condition humaine impose cette tristesse
Impossible de contourner cette détresse
Faisons de cette tristesse notre maîtresse
Essayons d’y trouver une certaine ivresse

.........................................................................................
©Photo prise par Jacques Rancourt des ruines de la grange ancestrale

2 commentaires:

cyrille a dit...

On a déjà revendiqué...
le droit au travail,
le droit au bonheur,
le droit à la paresse,
le droit à la dissidence,
pourquoi pas le droit à la tristesse?
Après tout, la condition humaine oscille entre les larmes et les rires!

Mathieu a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.