mardi, mars 11, 2008

Des glaçons comme un affront

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Oh là là que faites-vous là
Qui vous a permis
Comment osez-vous
Squatter ma corde à linge

Je ne comprends pas
Cent autres lieux pour vous
Glaçons sans façon
Vous avez du front

Ma corde ne comprend plus rien
Elle est déboussolée comme ma planète
Habituée aux petites culottes, aux bas
et autres textiles de même acabit

Comment gérer cet imprévu hivernal
Comme on s’amuse au carnaval
Comme un soubresaut de la nature
Comment gérer ma routine foudroyée

Dois-je demander au soleil de vous fondre
Dois-je supporter votre poids sans me plaindre
Dois-je demander au dieu Éole de vous déglaçonner
Dois-je plutôt m’agenouiller pour vous admirer

.

1 commentaire:

michel a dit...

Je vais maintenant regarder ma corde à linge sous un autre angle.Elle peut nous offrir un beau spectacle que la nature nous envoie avec ses surprises.