samedi, mars 15, 2008

La mystérieuse inconnue

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Cachée dans ta stratosphère
Secrète comme un mystère
Discrète ou impertinente
Tu te caches comme une voleuse

Tu as le sens du tragique
Tu arrives sans frapper
Tu es créatrice d’angoisse
Tu fais mourir à petit feu

Tu remplis les champs de bataille
Tu es l’arme favorite des fous d’Allah
Tu es une mine d’or pour le sida
Tu es l’aliment de toutes les famines

Tu n’épargnes personne
Tu agis à la vitesse de l’éclair
Tu n’as aucune pitié
Tu ne tolères aucun retard

La mort libératrice pour certains
La mort dévastatrice pour d’autres
La mort créatrice des dieux
La mort comme un précipice
La mort cette mystérieuse inconnue

Si elle nous amenait dans une autre dimension
Si elle nous permettait de nous retrouver enfin
Si elle était le commencement de la vraie vie

Si elle n’était pas si totalement mystérieuse
.


1 commentaire:

guy a dit...

héhéhé!
Quelle surprise de voir ce poème coiffer de la pierre tombale de nos grands-parents!
Ouf! Une grande inconnue, cette grande faucheuse...la mort!
Mot si près de celui-ci : "DORT"!
MOURIR, C'EST DORMIR POUR TOUJOURS!