vendredi, avril 04, 2008

Le relief de tes hanches

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Quelques décennies dans mes mémoires
Souvenirs certains du relief de tes hanches
Plus beau que tous les reliefs appalachiens
Vents des hauteurs que tout déhanche

Ces hanches comme des fougères
À l’ombre de mes regards espiègles
Où jonglent ces divines idées lubriques
D’un cœur esseulé en quête d’ivresse

Les senteurs des boisés appalachiens
Affolent mon odorat taquiné à outrance
Tes hanches me pulsent des transes
Mes errances convergent vers ce relief

Le butor du Lac à Busque me sort de cette rêverie
La clocher de la petite église esquisse un sourire
Pendant que mes mains sur tes hanches frémissent
Un sublime lien amoureux s’installe paisiblement

1 commentaire:

Cyrille a dit...

Un soupçon d'érotisme et un parallélisme entre géographie et anatomie donnent beaucoup de "relief" au poème!
Goût de courbes, de fourches et de culs-de-sac, goût d'explorer tous ces beaux "reliefs" qui se présentent comme des fruits mûrs...et, au diable, si l'on en perd sa vertu! (rires)
Tu nous offres une bien belle balade dans l'arrière-pays beauceron!