vendredi, décembre 12, 2008

J'ai compris le pourquoi des guerres

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Encore une neige abondante
Dans ce Nord de l’Amérique
Je sors ma rutilante souffleuse
De son douillet abri Tempo

Une jouissance indescriptible
Gagna tout mon être jubilatoire
Devant cette ferraille si utile
D’étranges sensations m’inquiétèrent

Pendant que le bruit du moteur
Me maintenait dans un état léthargique
Je questionnai ma conscience
Et tout à coup la lumière fut

Je compris le pourquoi des guerres
Le plaisir orgasmique de manier
De la ferraille, des bébelles meurtrières
Fusils, chars d’assaut, F18

Évidemment c’est un plaisir d’hommes, de soldats
Les femmes n’ont pas de temps à perdre
Avec ces niaiseries meurtrières
Elles suffisent à peine
À ramasser les pots cassés
Et à materner ces stupides maris
Adolescents attardés incurables


2 commentaires:

Cyrille a dit...

Chanceux es-tu d'avoir enfin pu percer le mystère de la folie guerrière!
Moi??? J'essaie mais je n'y parviens pas! (rires)
Tant de bêtise, tant de stupidité et tant de barbarie sous ce vocable...
Non, je crois que je ne pourrai jamais percer l'énigme de la guerre...
Mais ton poème présente toutefois une piste intéressante!
Bravo!
PEACE AND LOVE MY BROTHER!

michel a dit...

Mais je reconnais très bien cet endroit. Poème nous sensibilisant à des guerres pas du tout utile par des hommes qui seraient utiles à faire autres choses.