mardi, janvier 06, 2009

Offrandes nocturnes

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Ces cuisses ouvertes près de son visage
Offertes à cette bouche gourmande
Attirée par l’embouchure de tous les désirs
Excitée aux limites du supportable

Dans cet univers aphrodisiaque il se perd
Perdition salutaire pour cet assoiffé noctambule
Damnation désirée en guise de rédemption
Pour ces occasions si souvent ratées jadis

Il plonge dans cet océan de désirs
Savane humide que ses lèvres pourlèchent
Humus où sa bouche insatiable se nourrit
Se tordant de plaisirs elle crie et hurle

Il reste calfeutré dans ce hamac douillet
Plus rien ne compte que cette douce proximité
Ces minutes de haute voltige transgressent les lois
De ce qui pourrait être des gouttes ruisselantes d’éternité

2 commentaires:

guy a dit...

Un fantasme si exquis! Qui voudrait bien s'extirper de ce hamac enchanté? Sûrement pas moi! (rires) Toujours aussi prolifique!

Richard a dit...

Ce poème permet tous les fantasmes possibles....

A+++