lundi, janvier 05, 2009

Terreur et jaseurs

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Sur la petite bande de Gaza
Les bombes pleuvent encore et encore
Sur les branches du pommetier décoratif
De ma voisine
Une bande de jaseurs boréals avalent
Les pommettes hivernales

Autant j’admire ces magnifiques jaseurs
Autant je honnis ces bombes meurtrières
J’accepte que cet arbre soit dépouillé par eux
Je refuse que ces bombes dépouillent des vies

Autant le jaseur boréal est beau
Autant la guerre est laide
Le cri du jaseur est un trille calme
Le bruit de la bombe est sec et déchirant

Je contemple admiratif cette bande de jaseurs
Je me révolte devant l’horreur de cette guerre
Les jaseurs boréals m’apportent le bonheur
Les bombes n’apportent que le malheur

2 commentaires:

guy a dit...

Ça y est! Le voici ce 400e poème!
Bravo et hourra!
Tu présentes les deux visages humains : la beauté et la laideur!
Tu es toujours du côté de la beauté!
Le jaseur ou la colombe comme symbole de beauté et de paix.
Pourtant, la guerre fait encore et toujours rage...de quoi décourager le poète, mais non. Le poète trouve toujours quelque chose de beau : les trilles du jaseur, le sourire d'un enfant, le pétale d'une fleur, etc comme antidote à la laideur et à toute l'horreur du monde.

http://coquelinette.blogsudouest.com a dit...

Ces images entrevues à la télé nous obsèdent et il faut , comme tu le fais, savoir dériver la pensée vers des images de paix , sinon c'est le découragement, comme le dit Guy...
Coquelinette Marcek