vendredi, février 06, 2009

De l’enfermement à la détestation

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Il y avait en douce France
Un quelconque chef ritalin
Avec un jugement assez court
Avec un esprit assez simple
Aveuglé par tout ce qui était jupon
Notre Gaulois écartait sur son passage
La racaille qui osait s’opposer à son éminence

Un ami ayant un pouvoir corporatif très grand
Lui faisait causette et le renseignait sur un certain petit peuple
Il lui parlait de cette petite racaille qui s’agitait la plotte à terre
Pour créer une terre avec toutes les apparences d’un royaume

Un visiteur venant de cette terre peuplée d’ours et de castors
Voulait naïvement lui montrer deux de ses gosses, de ses avortons
Après avoir reçu une médaille pour je ne sais pas trop quoi
On adore tout ce qui brille et est accroché à un bout de tissu
Notre Gaulois voyant devant lui un auditoire décida
De dire n’importe quoi sachant qu’il était un personnage
Important et qu’il se devait de mâter cette tribu rebelle lointaine
Étant certain que le médaillé rapporterait fidèlement son verbe

Prenant son courage à deux mains il élucubra
Sur le sectarisme, le renfermement sur soi
Sur la vilaine détestation d’un peuple
Que les connards séparatistes qualifiaient de voisin
Plus il s’écoutait plus il jouissait et plus il gesticulait
Une certaine Carla seulement pouvait lui faire un tel effet
C’est ainsi qu’une énorme crise s’ensuivit et plusieurs
Sauvages de la contrée lointaine arrachèrent leurs plumes
Et réalisèrent qu’ils ne vivaient pas dans le meilleur monde possible

3 commentaires:

guy a dit...

Une fable sur notre Sarko qui est si caricatural...pourquoi pas!
J'ai cru que tu aurais écrit sur cette espèce d'énergumène qu'est le SARKOCANTHROPE", ce petit Napoléon des temps modernes, qui ne doute de rien : après lui, Dieu et Carla!

Richard a dit...

Cher blogueur,

Permetez moi de vous contredire, ce que ton Gaulois Français a oser dire n'est pas si mal que ça ...

Il a dit tout haut ce que plusieurs personnes pensent...Il n'est pas coutume pour les séparatistes de se faire dire qu'ils n'ont pas la VÉRITÉ INFUSE, que le projet de pays ne convient pas à tous...

Que pour plusieurs personnes le projet souverainiste n'est pas si simple que ça, que les purs et durs ont cassé du sucre sur le dos des anglophones, donc faire de la sur enchère par rapport à?....

Il ne faut pas mêler une autre affaire dans un autre contexte, sur une traduction Québécoise de
" Pelotte à terre" de cette citation du président de la République Française qui banalise le mouvement séparatiste Québécois.

Il faudrait être aveugle pour décrire que les purs et durs séparatistes Québécois n'ont pas décrié des Anglophones comme étant le problème de notre vie en sol Québécois.

Que Paul Desmarais puisse traduire ce fait à l'oreille du Président de la République Française malgré ses milliards, n'enlève rien à une réalité.

J'aime bien qu'on se gargarise sur le résultat du dernier référendum portant sur une entente avec des Bouchard, Dumont et Pariseau dans une question alambriquée, une entente bidon, mais même à 51 % , les débats constitutionnels auraient avorté tellement il n'y avait pas de clarté dans cette question.

Si la monté souverainiste ne dépasse pas 40 %, il faut regarder ce que ce projet qui date de plus de 40 ans est encore réaliste dans un contexte de mondialisation.

Le Président de la République n'a pas a se faire soufler dans l'oreille pour dire ce qu'il pense n'en déplaise aux séparatistes en sol Québécois­, notre premier ministre n'a rien a dire sur les propos de Sarkosy, seuls ceux qui ne sont pas en harmonie avec ses propos se lèveront pour le décrier.

Notre peuple n'est pas si fou que ça, il sait faire la part des choses, il n'est pas pressé a donner la gouvernance de sa destiné à des amateurs qui n'ont pas démontré leur capacité de diriger un pays.

Un sauvage de la contrée lointaine....à Rinmouski

Cyrille a dit...

Est-ce un rêve si insensé que celui d'avoir un pays à soi et non cet autre pays d'à côté, le CANADA, créature strictement anglophone datant de 1867? Mais à force de nous tenir en laisse et en prison... et surtout dans ce royaume du mensonge et du déni...un prisonnier en vient à aimer sa geôle! (rires)
Vive le Canada libre!
Vive le QUÉBEC LIBRE!
Et au diable les Trudeau, SArko et autres fossoyeurs de liberté!