lundi, février 09, 2009

La colombe et le corbeau

Par Jacques Rancourt
Mes autres poèmes

Assis sous un saule
J’aligne des mots
De quoi faire jaillir
Un poème
Une colombe attend
Sur une branche
Que mon inspiration
Fasse échec à ma transpiration

Tapi derrière un rocher
Il aligne son arme
De quoi faire jaillir
Une rafale
Un corbeau attend
Sur un toit
Que son action
Fasse échec à l’insurrection

Le corbeau épie la colombe
Sa blancheur l’aveugle
Le sang de la haine brouille son regard
Son chant roque aux accents de la mort
Fait fuir la colombe qui ne connaît
Que l’amour qui déteste la haine

Le jour où le corbeau se perchera
Sur la même branche que la colombe
Bush invitera Obama à son ranch
Ben Laden déposera une gerbe de fleurs
Sur la tombe de Martin Luther King

1 commentaire:

guy a dit...

Ce poème est très près de la fable...
L'opposition BLANC-NOIR,
le choix d'oiseaux :
le rapace (corbeau) - l'innocence et la paix (colombe)
et la tension entre la possible utopie qui détrousse la débile réalité me plaisent beaucoup.
J'aime beaucoup ce petit poème presque moralisant! (rires)