samedi, septembre 30, 2006

Bartavelle de Delos

Photo = J'ai photographié cette perdrix Bartavelle en visitant l'île de Delos en Grèce.
Cette perdrix m'a inspiré ce poème.

Elle picore en paix
Dans l’île de Delos
La perdrix Bartavelle

Inhabitée par les humains
La Bartavelle n’a rien à craindre
Ou presque sur son île

J’envie cette perdrix et sa liberté
À l’aube ou au crépuscule
Il me semble entendre son chant


Elle brourit, cacabe, glousse, pirouitte
En toute liberté
Loin des humains, la bienheureuse

Loin des chasseurs
Elle préfère l’altitude
Elle se méfie des carnivores


La ville, elle ne connaît pas
Loin des bruits de nos moteurs
Elle picore dans la sainte paix

Dieu Apollon
Transforme-moi en perdrix Bartavelle
Je suis fatigué des humains

J’irai ainsi me baigner
Dans ton lac sacré
Je veillerai sur ton sanctuaire

Je serai le gardien des lieux
J’irai dans la grotte
Oublier mon ancienne humanité

Entendez humains
Mon chitti-ti-tokchitti-ti-tok
Mon chukchukchukpairchuk
Pairchukpairchukchukorachukora

1 commentaire:

guy a dit...

C'est un de tes plus beaux poèmes! Neuf tercets et le quatrain final où le poète s'est transformé en Bartavelle...délaissant même le langage humain! Le seul mot de "BARTAVELLE" me renvoie à Pagnol et sa tétralogie "Souvenirs d'enfance"! La finale inoubliable du tome 1 "La gloire de mon père" se termine sur la prise de perdrix Bartavelle! Même l'ouverture du second tome "Le château de ma mère" s'ouvre sur ce rappel :"Après l'épopée cynégétique des bartavelles, je fus d'emblée admis au rang des chasseurs (...)Jamais, non, jamais nous revîmes une bartavelle. Pourtant, sans en parler, nous les cherchions partout, et surtout dans le ravin sacré de la sublime chasse..."En fouillant dans mes guides d'oiseaux, je viens de découvrir que la perdrix Bartavelle ou Chukar est présente par endroits au-delà des Rocheuses!!!Bref, Jacques, ton poème m'a presque fait pousser des ailes et je commence à glousser...PITCHI-PITCHI-PITCHI! (RIRES)